RECETTE DE 1935
PLANTES ISSUES DE LA RéGION
ABSINTHES D'EXCEPTIONS

Distillerie d’Absinthe Artemisia

Production artisanale du lieu de naissance de l’Absinthe

L’Absinthe est née dans le petit village de Couvet au Val-de-Travers, région Ouest de la  Suisse, dans les années 1750.

Beaucoup de livres, plus ou moins historique, ont été écrits et quelques légendes sont nées suites à des recherches pas toujours abouties et non-documentées. Ainsi plusieurs personnages ont été cités comme étant les inventeurs de cette boisson mythique, les sœurs Henriod, le Major Dubied, la Mère Henriod, Henri-Louis Pernod, le faux Docteur Ordinaire pour ne citer que les principaux.

L’unique certitude que l’on peut maintenant tirer des archives c’est que les inventeurs de l’absinthe sont des femmes dont la la plus connue se nomme Marguerite Henriette Henriod, née en 1734 à Couvet. Le Major Daniel Henri Dubied-Duval, né en 1758, fût le premier producteur d’absinthe que l’on pourra considérer comme « industriel ». Quelques décénnies plus-tard, la famille Pernod s’installera à Couvet (1797). Abraham Louis Pernod sera probablement impliqué dans la production d’absinthe avec le Major Dubied. Le fils Henri-Louis Pernod associé à Marcelin Dubied créra sa propre production en 1802 et ce sera les débuts de l’aventure pour le futur groupe Pernod Fils.

Après des années de recherche dans toutes sortes d’archives, deux livres relatant les débuts de l’absinthe ont été publiés par Messieurs Jacques Kaeslin et Michel Kreis. Ils s’agit de: l’Absinthe au Val-de-Travers, les Origines et les inconnues et la Vie des Pionniers entre 1750 et 1830.

Pour les acheter, page contact.

Couvet-1894

La Clandestine

la-clandestineEnviron deux cents ans après la naissance de l’absinthe, Claude-Alain Bugnon, qui est né dans la région mais qui travaillait dans le raffinage du pétrole, s’est intéressé aux boissons créées par ses ancêtres et appréciées depuis des générations.  Comme beaucoup de familles dans la région, il a commencé à faire son absinthe dans le sous-sol de sa maison,  en luttant  avec son épouse pour avoir plus de place pour distiller et elle plus d’espace pour laver le linge !

En commençant en 2000, il a gentiment gagné une réputation qui s’est vite étendue au-delà de la Suisse. En utilisant une recette datant de 1935, il a développé une nouvelle absinthe qu’il a dédiée à sa créatrice de l’époque, Charlotte. Les américains ont découvert “La Clandestine Bleue” (ou CLB comme certains l’appelle) par différent “canaux de distribution”.

En 2005, comme l’absinthe se développait à travers le monde entier et que l’absinthe allait retrouver la légalité en Suisse, Claude-Alain a été le premier distillateur du village de naissance de l’absinthe à entreprendre toutes les démarches pour devenir un producteur légal.

A la tête d’Artemisia distillerie artisanale, Claude-Alain et Karine Bugnon ne suivent qu’une stratégie : leur passion pour l’absinthe. La véritable, évidemment, produite avec les plantes du Val-de-Travers cultivées avec soins par nos agriculteurs. Claude-Alain et Karine Bugnon ont imposé une philosophie rigoureuse à leur distillerie : le respect de l’absinthe traditionnelle et le maintien d’une production artisanale de qualité.
L’objectif de la distillerie Artemisia : Produire des absinthes de qualité reconnues parmi les meilleures absinthes du Val-de-Travers !

« Production artisanale du lieu de naissance de l’absinthe », La Clandestine n’a plus besoin d’être un plaisir secret! ….